L’équipage

Qui sommes-nous ?

Nous sommes dix équipiers, 3 femmes et 7 hommes, de régions différentes mais partageant le même projet : partir de Lorient le 12 juillet 2020 pour une transatlantique Nord, direction Saint-Pierre & Miquelon.

L’équipage s’est structuré en pôles afin de mener à bien l’organisation de ce projet d’envergure (communication, sponsors, logistique, finances, etc.).

François Dubois

Un des deux initiateurs du projet, il en est le coordinateur principal. Ancien étudiant nantais passionné par l’entrepreneuriat, il arrive dans la voile par hasard en 2018. Après 7 mois de préparation et 80 000 € obtenus, il part pour un tour de l’Atlantique en flottille et en équipage.

Début 2020, il reprendra ses études dans le Master LEA – Commerce International de Nantes. En attendant, place à la préparation de sa troisième et quatrième transatlantique !

Son projet

Permettre à plusieurs membres de l’équipe de construire leur première grande expérience maritime.

« Avec Jean-Philippe Baron, l’initiateur de cet événement, nous avons été sur les mêmes quarts de Saint Martin aux Açores pendant 18 jours, lors de ma transatlantique retour. Une belle amitié est née et il m’a proposé de rejoindre ce projet. J’ai donc accepté de coordonner ce bateau de jeunes aussi différents que complémentaires. L’excitation monte et tout va s’enchaîner rapidement jusqu’au départ le 12 juillet 2020. Il faudra être prêt pour célébrer les 500 ans de cette découverte ! »


Jean-Philippe Baron

Il est le pilier et l’initiateur de ce projet.

Tout jeune, il venait passer ses vacances en Bretagne. « À 14 ans, on m’a confié un bateau. La Bretagne est la meilleure école pour la navigation ». Il a aussi été moniteur de voile.

Il a traversé les océans Atlantique et Pacifique, forgé son expérience du large. À 70 ans, ce retraité bourguignon possède une solide expérience de la navigation. Au fil des décennies, il a étoffé son carnet d’adresses, fait des rencontres, a créé des amitiés. « C’est cela aussi la mer. Les étapes permettent de découvrir des endroits, des gens ».

Son projet

« Si on fait cette traversée, on est bon pour se lancer dans un tour du monde !« 


Domitille Le Gendre

Après avoir étudié les langues étrangères pendant 7 ans, elle part enseigner dans les écoles britanniques. Après un voyage en Australie, elle est aujourd’hui en année de césure pour obtenir sa Licence de Pilote Privé, afin de travailler dans l’aviation après son Master. 

Ancienne capitaine de rugby, elle pratique le surf et le skateboard. Elle aime aussi les sports de combat et la randonnée de haute montagne.

Après avoir traversé les États-Unis en bus et l’Australie avec son sac à dos, le voyage est ancré en elle. 

Son projet

Après 4 mois à naviguer sur un bateau au large de l’Australie, près de la Grande Barrière de corail, elle souhaite approfondir ses connaissances dans le monde marin en s’initiant à la voile.


Marine Amelineau

Architecte naval basée à la Rochelle, elle a toujours baigné dans l’univers des bateaux et plus récemment surtout dans leur conception et fabrication. Monter le projet Saint Pierre et Miquelon a beaucoup de sens pour elle, car il ouvre une nouvelle voie. Une voie des moins faciles, mais qui n’a pas pour vocation d’emmener pléthore de touristes. Ces terres vierges, sauvages, nous rappellent quels étaient les terras-novas, quelles tempêtes et catastrophes devaient à l’époque braver les marins pour ramener le fruit d’une pêche qu’aujourd’hui nous mettons à peine une demi-heure à acheter et consommer.

« Ce bicentenaire, c’est un hymne à ces centaines de bateaux qui montaient chaque année du Pays Basque, de Bretagne et des côtes espagnoles pour un butin souvent d’infortune. C’est un hommage à la pêche, aux familles de marins restées sur place depuis des générations et surtout à des matelots qui embarquent pour la première fois et montrent que la voile peut être accessible à n’importe qui. »


Louis-Marie Aerts

Jeune actif depuis plusieurs années avec une dernière expérience en startup à Paris et diplômé d’un Master 2 en Management et en langues à l’ISIT, Louis-Marie aime le sport, le chant et l’aventure.

S’il a voyagé uniquement en Europe jusqu’à aujourd’hui, il profite de ce projet pour découvrir la voile et des contrées isolées par la même occasion.

Son projet

Il profite de cette césure pour prendre goût à la voile, aventure humaine avant tout, et repartir de plus belle sur un nouveau projet professionnel à la rentrée.


Nicolas Monnin

Après des études en vente et comptabilité, il a été tour à tour moniteur de plongée, agent immobilier, serveur, cuisinier, etc. Avec une transatlantique et plusieurs convoyages au long cours à son actif, il est aujourd’hui matelot professionnel.

Vagabond dans l’âme, il a voyagé en Europe en sac à dos ou au volant de son van. Il est aussi parti vivre en Égypte et dans les Caraïbes pendant plusieurs années comme moniteur de plongée.

Ses passions : la mer (navigation, voile, plongée), les sports de glisse (surf, snowboard, wakeboard), les sports outdoor (VTT, jogging, rando).

Son projet

Avoir son propre bateau pour y vivre et organiser des croisières et des sorties en plongée sous-marine.


Yoann Le Mée

Étudiant en Master 1 Contrôle de gestion et Audit organisationnel, il fait parallèlement une alternance chez Arianespace.

Passionné de musique, il a été au conservatoire régional pendant 10 ans. Côté sport, il se prépare pour le marathon de Paris en octobre 2020. Amoureux de la nature, il pratique aussi le paddle, le kayak et le surf.

Son projet

Acquérir de l’expérience dans le monde marin afin d’être en capacité de naviguer en autonomie au gré de ses envies.


Victor Lagueste

Étudiant à l’Université de Bretagne Sud à Lorient en Master 1 Génie Mécanique et Matériaux, il a pour projet professionnel de travailler dans le design et le dimensionnement de bateau de course.

Sans surprise, il est passionné par tout ce qui touche à la mer et au bateau !

« Outre ma passion pour la voile, c’est pour moi le moyen de transport le plus respectueux pour découvrir des endroits magiques, et le plus attirant pour partager des moments avec des personnes de tous horizons ! »

Son projet

Dessiner son bateau, le construire et partir en famille faire le tour du monde à la voile.


Rachel Kerhoas

Elle a grandi dans le monde marin. Après des études de droit, elle se tourne vers le monde du professorat qui avait plus de sens à ses yeux. Elle travaille la théorie des mers et des océans tous les jours et part à la moindre occasion pour les explorer réellement.

Ses passions: la mer, la nature, la voile, le vélo, la marche à pied, la lecture, le théâtre et les voyages.

Son projet

Allier voyage et écologie en essayant de réduire son empreinte écologique au quotidien en développant le commerce maritime à la voile.


Yoann Bienvenu

Il est né en 2002 à Lorient et vit chez ses parents en pays de Brocéliande (Iffendic).

En 2e année au lycée maritime Jacques Cassard de Nantes pour la formation Chef électromécanicien marine 3000kW, il a pour objectif de rentrer à l’Hydro après son bac.

Il a participé au trophée national voile des lycées maritimes à Sète en octobre 2019.

Outre le monde maritime, il est aussi passionné par les sports de glisse (surf et skate) et les voyages (Sri Lanka, Amérique du Nord, Caraïbes, quelques îles de l’Atlantique Nord, etc.).

Son projet

Naviguer sur les cargos au long cours, pourquoi pas sur des gros voiliers hauturiers.


Amaury Desnyder

Originaire de Normandie (Caen), son expérience de la mer se limite à de longues promenades en famille ou entre amis, le long des plages du débarquement.

Après des études de commerce à Dijon, il est actuellement consultant en informatique, à Lyon et ailleurs (vie nomade). 

N’embarquant que pour un aller simple jusqu’à St-Pierre-et-Miquelon, il s’en va rejoindre Estelle, sa moitié qui vit au Canada. La suite du voyage n’est pas encore écrite.

Son projet

Apprendre le plus possible et vivre une aventure inoubliable.


L’équipage se retrouve à Lorient, le projet peut commencer…


%d blogueurs aiment cette page :